• Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Lettre d'information

Pour avoir des nouvelles du site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Flux RSS des actualités - ADREXO-FO

Extranet - Connexion

trac_logos Syndicat FO au service des salariés d'ADREXO - Distributeurs colis

Le coup de gueule d'un chauffeur livreur de colis

Nous, les livreurs de colis, nous nous demandons tous : où sont nos dirigeants ?
Des décisions sont prises sans aucune explication fournie aux gens de terrain qui se battent
chaque jour pour l'image, la réputation et le profit de l'entreprise.

Plusieurs d'entre nous sont médusés que notre entreprise, alors que le secteur de la livraison
a progressé de 500 % en 1 an, n'engage plus personne, et encore plus incroyable, débauche
sur certains secteurs ! Le problème, lorsqu'il n'y a aucune communication, c'est que
chacun y va de sa propre théorie, et celle-ci est rarement positive.

Alors, les petits livreurs que nous sommes, nous avons l'impression de n'être rien du tout.
Nous ignorons totalement si nous faisons du bon boulot...ou pas. Que faudrait-il pour que nous soyons meilleurs ?
Rien du tout, même pas un petit objectif !
Ne dit-on pas que la meilleure façon d'obtenir le meilleur d'une personne est de l'impliquer ?
En fait, nos dirigeants voudraient un rendement d'un moteur Porsche pour le prix d'un moteur Twingo.
Parmi tous les chauffeurs livreurs de ce pays, nous gagnons 15 % de moins, nous n'avons pas de frais de panier, finalement nous percevons environ 300€ de moins que n'importe quel autre chauffeur. A titre de comparaison,
un éboueur débutant touche 15€ bruts de plus que nous

Et que deviennent nos heures supplémentaires ?
Un système de modulation annuel très curieux, primo impossible à contrôler, secundo des heures absolument pas majorées comme elles devraient l'être.
Et pour le même prix, nous devons dispatcher, livrer, et même assurer le service après vente !

L'entreprise me dira : mais nous vous autorisons à renter chez vous avec le véhicule de fonction.
Effectivement, mais pour l'entretien, la révision, le changement de pneus, ils nous demandent quand même de les faire pendant nos heures de repos !

Je terminerai par une petite citation :"la seule façon que nous avons de vivre est de grandir,
la seule façon de grandir est de changer, la seule façon de changer est d'apprendre, la seule façon d'apprendre est de s'exposer et la seule façon de s'exposer est de s'ouvrir au monde".

Puissent nos dirigeants méditer sur le sujet ! FO les y aidera

 

medi2 Syndicat FO au service des salariés d'ADREXO - Distributeurs colis

La force de la sagesse

 

 

 

Page 1 sur 3

Copyright © 2019 - 2021 adrexo-fo.org. Tous droits réservés.
Directeur de la publication :
Monsieur Thierry Noleval, secrétaire général du SNPEP-FO
131 rue damremont - 75018 Paris

--

Webmestre : contact@stanislasberrou.fr - Design/hébergement : Stanislasberrou.fr